Compte rendu de l’Assemblée Générale du 6 mars 2020

Assemblée Générale du 6 mars 2020

NB : Toutes les dates signalées dans le chapitre sur les perspectives 2020 doivent être prises avec réserve compte-tenu de la crise sanitaire que nous traversons. Les informations utiles à ce sujet seront communiquées au mieux des possibilités au cours de la saison.

L’Assemblée Générale a réuni à la salle Kejadenn 34 personnes.

Mot du Président

Je tiens à vous remercier de votre présence lors de notre 19iéme assemblée générale, elle doit nous encourager dans nos actions en votre faveur en particulier et de la navigation de plaisance en général.

L’ordre du jour se composera du :
- Rapport moral du Président
- Rapport d’activité du secrétaire
- Bilan financier du trésorier
- Projets d’animations 2020
- Renouvellement du tiers sortant du bureau
- Questions diverses

Nous avons le plaisir, comme chaque année d’accueillir de nouveaux adhérents et nous les saluons.

Nous clôturerons notre assemblée par notre rituel pot de l’amitié Je déclare donc ouverte l’assemblée générale 2020

Jean-Marc Gourvès, président de l’AUPB

Rapport Moral

Pas de changement de bureau en 2019, composé de votre serviteur en tant que Président, de Gilbert Cochennec en tant que Secrétaire et Laurent Carpier en tant que trésorier, 2 personnes sur qui j’ai pu compter ainsi que sur les autres membres du conseil , j’en profite pour les remercier au nom de l’association. Nous aurons tout à l’heure à renouveler notre Conseil d’Administration pour l’année à venir et à ce sujet je voudrais vous signaler mon désir de quitter la présidence à la prochaine AG, si je suis encore réélu cette année bien sûr ! Arrivant à la fin de ma huitième année de présidence, victime probablement d’un certain essoufflement, mais tout d’abord je pense à l’association et à l’élan et au dynamisme que peut insuffler un nouveau président, il n’est jamais bon pour une association ou pour n’importe quelle institution d’ailleurs de conserver la même tête ! Ceci dit, je serai toujours présent s’il le faut !

Le Conseil d’Administration de l’AUPB ne s’est réuni que 3 fois depuis notre dernière Assemblée générale. Les débats et décisions ont notamment concerné :

La Préparation de la journée d’entretien du port Les Rapport sur les finances et retour des cotisations, entre parenthèse, sujet qui revient souvent dû au retard conséquent que certains adhérents s’octroient ! Achat matériel et entretien Barge / gestion du plan d’eau et des coffres Dossier Cabanes Les relations avec nos adhérents (notamment la transmission des attestations d’assurance, les démissions, rappel au règlement intérieur) La gestion de la liste d’attente Les conditions d’accès à la cale

Une association qui défend vos droits et qui peut vous rappeler vos devoirs dans ce port. Nous intervenons en bonne intelligence pour tout ce qui est des petits problèmes quotidiens dans notre port. Notre plan d’eau étant divisé en 2 parties, Ouest et Est, avec des niveaux d’eaux différents, nous avons au sein du CA une commission d’attribution des mouillages composée de 3 membres du CA ainsi que de Claude Le Moal, pour son professionnalisme et sa connaissance du plan d’eau, et j’en profite pour les remercier car ce n’est pas une tâche facile.

Pour les nouveaux adhérents, je vais donc faire une petite présentation rapide de l’AUPB, une association à but non lucratif créée en 2001, régie par la loi du 1er juillet 1901 Cette association a pour but de gérer, dans la convivialité et le respect du droit de chacun, le plan d’eau de Pors-Beac’h ainsi que le port et ses installations.

Le plan d’eau comporte une zone de mouillage réservée à la plaisance située de part et d’autre d’une zone de mouillage affectée aux professionnels (pêcheurs, ostréiculteurs) qui est située au droit du port.

Notre association est saine, nos ressources comprennent :

- les montants des droits d’entrée et cotisations annuelles
- les subventions obtenues ; les produits de ses activités
- les apports de ses membres.

En entrant dans l’association l’adhérent s’engage à contrôler et à veiller au bon état de son mouillage ce qui implique au moins une visite annuelle en marée basse pour vérifier le bon état de ce dernier ainsi que la bonne longueur, la barge en aluminium est à disposition pour le faire et une entraide entre adhérent peut être imaginé.

L’adhérent demeure seul responsable des dégâts éventuels occasionnés par son bateau ; en conséquence, il est tenu de s’assurer en responsabilité civile pour tous les dégâts causés aux tiers et de transmettre à l’association son attestation d’assurance pour l’année à venir.

Un mouillage ne peut être transféré à une autre personne sans l’accord du bureau de l’association qui doit réguler l’attribution des emplacements de même que un corps mort ne peut être occupé par qui que ce soit sans l’autorisation du propriétaire et du bureau de l’association.

Concernant l’actualité de l’association en 2019, quelques bateaux partis à la côte, sans gravité et quelques un qui se touchent malheureusement avec plus de dégâts, le conseil s’engage à mettre tous les moyens possibles afin d’y remédier et déplore que les adhérents ne réagissent pas suffisamment vite lorsqu’on les informe.

Nous avons la possibilité de placer provisoirement sur des bouées visiteurs mais nous déplorons le nombre de bateaux restés sur mouillage pendant la période d’hiver et de tempêtes.

Comme nous l’avions déjà abordé les années précédentes, la société évolue et le plaisancier avec, le mode de consommation n’est plus le même et les mentalités changent.

Ceci dit, si l’optimisme est de mise, le ciel n’est pas sans nuages. On est souvent interrogé sur la capacité de l’association à fédérer les énergies éparpillées dans les différentes tâches. Les exemples précités montrent que certains de nos adhérents savent se mobiliser autour d’actions qui dépassent leurs spécificités. Mais il faut bien constater que ce sont souvent les mêmes qui investissent leur énergie chaque fois qu’ils sont sollicités. Ce sont les mêmes qui représentent l’AUPB auprès des autres associations et instances municipales et territoriales, et permettent une collaboration étroite. Ils doivent être soutenus. Le bénévole agit pour l’autre, à titre gracieux. L’engagement bénévole, basé sur le volontariat, est une façon d’humaniser une société de plus en plus individualiste, de favoriser la proximité et les rencontres. Chacun peut y trouver sa place et développer ses compétences personnelles, sans oublier la reconnaissance méritée de tous.

« Notre association est une amicale. Nous n’avons rien à vendre mais beaucoup à partager. »

Un grand merci à ceux qui consacrent de leur temps pour les autres. Je vous invite à les rejoindre nombreux pour mutualiser les compétences et diminuer la charge de chacun. Nous avons besoin de nouveaux bénévoles afin que l’association se renouvelle, et pérennise ses activités. Nous partageons les mêmes idéaux. Nous comptons sur vous pour nous aider. Je vous en remercie d’avance.

Site internet

Le site internet est toujours un portail important pour la vie de l’association. Les consultations sont, dans l’ordre ; 1. L’actualité 2. L’AUPB en images 2. Compte rendu de l’assemblée générale 3. Bureau de l’association Je voudrais comme chaque année remercier Jean-Claude Wolf pour sa maintenance informatique mais également Gilbert Cochennec, qui ne manquent pas de le faire vivre aux gré des événements. Merci à eux…

Le Conseil portuaire

Je vous rappelle rapidement ce qu’est un « Conseil portuaire » Depuis les lois de décentralisation de 1983 (Loi du 7 janvier et du 22 juillet) et de 2004 (Loi du 13 août), les communes sont compétentes pour créer, aménager et exploiter les ports exclusivement de plaisance. Dans le cadre de ces mesures de décentralisation, la gestion des ports de plaisance a été démocratisée. Il est prévu dans chaque port un Conseil portuaire qui représente l’ensemble des usagers du port de manière proportionnelle, ce dernier est consulté sur tous les sujets qui concernent la vie du port (articles R141-1 à R141-4 du Code des ports maritimes).

Trois membres de l’AUPB siègent dans le Conseil portuaire qui a été mis en place le 2 juillet 2015. Deux représentants des professionnels à ce même Conseil font également partie de l’Association au titre de la Plaisance. Le mandat vaut pour 5 ans. La municipalité projette d’agir en concertation avec les usagers concernant la gestion du patrimoine portuaire communal.

Cette année, nous déplorons malheureusement qu’il n’y ait pas eu de réunion (la dernière en date s’est déroulée en février 2019 avant L’AG qui a eu lieu en Mars) et espérons pouvoir réengager un nouveau dialogue avec la nouvelle équipe. Bien des sujets restant à traiter.

Voilà, ma huitième année de présidence se termine, je remercie les membres du bureau et du conseil d’administration qui m’ont accompagné et aidé dans ma tâche.

Enfin pour conclure ce bilan moral, je voudrai vous encourager vivement à participer aux manifestations, à venir, et vous dire que toutes nouvelles idées d’animations, de sorties ou autres seront toujours les bienvenues.

Un grand merci à tous…

Rapport d’activité exercice 2019

1. Vie Administrative / fonctionnement des instances 2. L’activité à terre 3. L’activité sur l’eau 4. Gestion administrative des mouillages 5. Perspectives 2020 6. Rapport financier 7. Renouvellement CA 8. Élection Bureau

1. Vie administrative

AG 2019

Notre dernière AG s’est tenue le 1er mars 2019 réunissant 33 personnes présentes ou représentées. Elle a entériné l’entrée au Conseil d’Administration de Noël Sanquer et reconduit les membres du CA et Bureau précédemment élus ou sortants Jean-Marc Gourvès / Président Bureau / Laurent Carpier, Trésorier / Gilbert Cochennec, secrétaire et Nicolas Le Moal, secrétaire-adjoint Membres du CA / Guy Delbart, Jean-Michel Mailloux, Nicolas Guillon, Brendan Le Berre, Christian Lety et Noël Sanquer

Les instances

3 réunions du Conseil d’Administration cette année (janvier / mai / octobre) Un en début d’année pour préparer l’AG, Un pour préparer la saison, un en fin d’année pour en faire le bilan. Le Conseil portuaire 3 membres titulaires issus du CA / Jean-Marc Gourvès, Brendan Le Berre, Guy Delbart 3 suppléants issus du CA également / Laurent Carpier / Jean-Michel Mailloux /. Gilbert Cochennec Nicolas Le Moal et Christian Lety, adhérents de l’AUPB, y participent également, mais en tant que représentants des professionnels 1 seule réunion cette année, le 8 février 2019. Y ont été exposées de nombreuses demandes de l’AUPB. Une des demandes a abouti à une convention tout récemment passée avec la municipalité concernant l’usage de la cabane qui jouxte l’abri du Marin.

La Commission d’attribution

Elle est composée de Guy Delbart, Jean-Michel Mailloux, Claude le Moal, personnes référentes de la gestion du plan d’eau. Gilbert Cochennec participe à leurs réunions de travail en tant que secrétaire et concrétise la mise en place de leurs décisions. Elle s’est réunie trois ouquatre fois cette année de manière formelle ou informelle à l’occasion d’échanges sur le port. Elle s’est attachée comme l’an dernier à rechercher les bateaux les mieux adaptés aux places qui s’étaient libérées, à proposer aussi des déplacements en fonction des caractéristiques des bateaux. Nous en parlerons en évoquant une autre rencontre / Le Conseil des mouillages / qui se tient en fin d’année. La commission s’est aussi réunie en octobre pour anticiper la saison 2020 en fonction des démissions annoncées à l’automne en attribuant trois places qui n’avaient pu être affectées l’an dernier pour des raisons de sécurité. Il s’agit de mieux travailler tout au long de l’année aux modalités d’accueil sur le plan d’eau des nouveaux arrivants.

Le Conseil annuel des mouillages

C’est une réunion que nous sommes tenus d’organiser chaque année dans le cadre de L’AOT (l’Autorisation d’occupation temporaire). Il est obligatoire d’inviter à ce moment particulier les représentants de la municipalité et les Affaires maritimes. Celui-ci a eu lieu le 18 décembre 2019. Seuls les membres de l’AUPB étaient représentés. M. Sede, des Affaires maritimes nous avaient cependant contactés pour excuser son absence et nous demander de faire connaître au Conseil des mouillages deux directives que nous nous sommes engagés à faire paraître sur le site de l’AUPB (Voir documents joints). Cela concerne l’obligation d’immatriculation des embarcations et de leurs annexes et des procédures à respecter pour la destruction des épaves. (Voir compte-rendu Conseil des mouillages).

2. Activité à terre

Pas de chantier à terre cette année ni opération de bénévolat pour préparation de fête. Il reste une vingtaine de blocs pour corps-mort en stock.

L’entretien du port

L’Entretien du port a réuni cette année 28 personnes. Au passage nous rappelons que cet événement tient lieu d’attestation de participation à la vie Associative et génère une réduction du montant de la cotisation. Toutes les formes de participation sont bienvenues.... À terre et sur l’eau.

3. Activité sur le plan d’eau

Saison plutôt atone suite à l’absence au calendrier de la Logonna’s Cup qui suscite habituellement la rencontre entre les différentes flotilles de la rade sud. La météo en pleine saison et en arrière saison n’a pas non plus été particulièrement favorable aux sorties en mer. La sortie associative pour une balade et escale à Lanvéoc les 29 et 30 juin n’a pas connu non plus beaucoup de succès, 4 voiliers, pour rallier le site. L’AUPB a pu apprécier l’hospitalité de l’Association des plaisanciers de Lanvéoc contactée pour l’occasion. C’est finalement « Zafar » le dauphin qui s’est chargé d’animer la saison. Des visiteurs nous ont notamment remercié de leur avoir permis d’assister à un tel spectacle, notamment pour les facéties de deux dauphins mâles experts en cabrioles certains jours de l’été. La présence du dauphin a néanmoins généré inquiétude et questionnement chez plusieurs de nos adhérents. Voir par exemple "Je viens vers vous au sujet du dauphin qui squatte le port de Porz Beac’h. Cela fait plusieurs fois qu’il joue avec notre annexe lors de nos trajets entre le port et notre bateau. La dernière fois il était particulièrement excité et a voulu nous empêcher de rejoindre le bateau. Pour l’instant il ne s’est rien passé de grave mais les enfants notamment ne sont pas rassurés du tout. Y a t il une attitude à adopter pour l’éloigner de l’annexe ?"

Un article paru dans la presse locale indiquant la conduite à tenir, et sur le fond rassurant, a servi dans nos réponses.

Reste que nous ne pouvions pas exclure que le comportement de l’animal ne finisse par provoquer un accident, que des usagers pour contrôler leurs amarres, équiper leurs bateaux ou pour raisons professionnelles, n’avaient pas d’autre choix que d’évoluer sur le plan d’eau et que le questionnement à propos de leur sécurité et des responsabilités engagées était tout à fait légitime. Le spectacle offert par le dauphin n’a donc pas amusé tout le monde

Concernant l’occupation du plan d’eau, nous remarquons également que nombre de bateaux n’ont pas été mis à l’eau cette année sans que les mouillages sauf 2 (10 et 48), ne fassent l’objet de prêts. Nous estimons la désaffection à hauteur de 14 mouillages + 2 que nous avions décidé de ne pas attribuer pour des raisons de sécurité (Voir compte-rendu 2018) Malgré la moindre densité d’occupation de la zone de mouillage, la saison 2019 aura quand même été marquée par des problèmes récurrents de sécurité. Nous avions déploré des contacts entre différentes unités au mouillage dans le secteur Ouest en 2018 et le problème, malheureusement, demeure, dans les périodes de vives eaux. Un incident a également bien perturbé la saison et pénalisé un de nos adhérents puisque son bateau situé en secteur ouest a subi un choc à hauteur de pont entraînant des frais importants (devis à hauteur de 4000 €) sans qu’un tiers se signale. Les démarches entreprises à cette occasion par l’AUPB n’ont rien donné et sans qu’on puisse présager d’une quelconque responsabilité, origine interne ou externe à l’Association, ce genre de fait est bien entendu, par les soupçons qu’il génère, particulièrement pénible à gérer dans un cadre associatif.

Gestion des corps-morts

Rappel : les niveaux d’usure sur les chaînes-mères sont contrôlés à l’année par nos bénévoles à tout coup pour les postes Visiteurs et selon nos doutes ou ceux exprimés par les titulaires pour les autres mouillages. Ce sont leurs indications qui nous permettent d’envisager contrôle ou remplacement. Remplacements et déplacements de coffres.

Déplacements

Poste 53 (coffre propriétaire) vers poste 57 et vice versa. Opération réalisée avec le concours bénévole d’un professionnel du port.

Nous disposons d’un stock d’une vingtaine de corps-morts fabriqués pour de futurs remplacements. Un volume de chaînes suffisant pour en construire autant.

Récupération de coffres et mesure de distances. Nous avons à nouveau cette année fait appel à une association de plongeurs de Plougastel pour des interventions sur les coffres.

• Récupération d’un coffre visiteur (chaîne coulée) • Mesure de distance entre deux coffres (20 /21) • Récupération de deux coffres adhérents (12 / 58), à leurs frais.

Les chocs entre bateaux dans le secteur ouest lors des marées de vives eaux nous incitent à relancer une opération de mesure entre les coffres et d’éventuels déplacements au début de la saison 2020. Postes concernés pour les mesures de distance = 26/34, 28/36, 27/35 et 34/35 et 35/36 Postes déjà repérés pour déplacements = 20 et 26 (les déplacer au nord / indication Claude).

Contrôle des mouillages / Sécurité

Chaque adhérent doit transmettre au moment de l’Assemblée Générale une attestation sur l’honneur indiquant que le contrôle de la partie haute de son mouillage a bien été effectué. L’AUPB a mis depuis quelques années à la disposition des adhérents une barge qui permet de relever aisément et en toute sécurité la partie haute des mouillages jusqu’à la chaîne dormante. Le Bureau de l’AUPB milite pour une utilisation optimale de cet outil en favorisant le regroupement d’adhérents pour les opérations de contrôle. Il semble bien que les consignes à propos du contrôle des mouillages aient été cette année beaucoup mieux respectées. Le nombre réduit de départs à la côte, huit l’an dernier, deux, trois cette année, nous paraît effectivement un bon indicateur. C’est l’occasion de remercier « les bénévoles sur l’eau », celles et ceux qui participent au contrôle des mouillages, les professionnels qui récupèrent les matériels ou les bateaux partis à la dérive, ceux qui à terre ramassent et rapportent les bouées, qui entretiennent barge et moteur de la barge. Patrimoine associatif. Des coffres sur la zone de mouillage sont encore la propriété des titulaires de l’emplacement (Ils en étaient propriétaires à la création de l’Association). Ces coffres sont rachetés par l’AUPB au moment des départs des titulaires ou passent dans le patrimoine de l’Association lorsque le titulaire en demande le remplacement. L’AUPB est aujourd’hui propriétaire de 61 des 70 coffres mis à disposition. Une cession cette année (Poste 64).

Directive transmise par les Affaires maritimes.

Rappel sur le marquage des navires notamment le marquage interne obligatoire depuis le 01/01/2012 pour tous les navires (voile et moteur) et le marquage des annexes (pour exemple : AXE 999999 ou AXE F99999), ces deux derniers marquages faisant trop souvent défaut et compromet l’identification du propriétaire quand un navire ou une annexe est retrouvé à la dérive et, dans le doute, mobilise des moyens de recherche importants.

Opération Élingues

Rappel : L’AUPB s’est engagé depuis maintenant 4 ans dans une politique d’équipement textile des mouillages en ce qui concerne la partie haute. Elle finance pour moitié le prix de revient de cette formule afin d’inciter nouveaux et anciens adhérents à y avoir recours. Elle est destinée à sécuriser le plan d’eau pour la tenue de l’équipement dans le temps et parce qu’elle permet à l’Association de gérer de manière plus efficace la longueur des mouillages. Le choix de l’équipement reste le choix de l’adhérent. Le recours à la chaîne est d’ailleurs nécessaire pour certains types de bateau. La proximité de bateaux mouillés sur chaîne avec d’autres qui sont équipés de mouillages textiles devra faire l’objet d’une vigilance particulière de notre part au moment de l’attribution des emplacements puisque les options ont une sérieuse incidence sur les manières d’éviter aux vents et aux courants. Un tableau des postes dotés d’un équipement textile est aujourd’hui actualisé au fur et à mesure de leur installation. • Une élingue a été mise en place en 2019 (Poste 58) 15 postes en sont aujourd’hui équipés. À noter que nombre d’autres mouillages sur le plan d’eau sont équipés d’une élingue textile hors opération AUPB. Les élingues proposées par l’AUPB sont cédées au prix de 101,00 € pour distinguer son prix du montant de la caution (100,00 €) versée pour le corps-mort par les nouveaux adhérents.

3. Bis La gestion administrative des mouillages

Mouvement des adhérents En plus des 4 départs au départ de la saison, 1 adhérent a quitté ll’association fin 2019. Nous pouvons estimer que le nombre de places inoccupées cette dernière saison peut augurer de départs prochains. Nous le vérifierons lors de la prochaine Assemblée générale. Listes d’attente Il y a 9 personnes (primo-demandeuses) sur le liste d’attente à la fin de de l’année 2019. Rappel : 8 autres personnes, anciennes adhérentes, sont inscrites sur la liste d’attente prioritaire. Ce dernier chiffre doit néanmoins être relativisé. Rester demandeur d’un emplacement à Pors Beac’h figure souvent comme un moyen de quitter sans trop d’amertume un lieu et une activité auxquels ces personnes étaient généralement profondément attachées. Le nombre de personnes inscrites sur la liste d’attente a tendance à diminuer au fil des ans. Cette tendance est, selon les personnes présentes au Conseil, commune à l’ensemble des zones de mouillage et ports de plaisance en rade de Brest, voire partout ailleurs (Effet générationnel et nouvelles pratiques confondus). La baisse constatée l’an dernier est confirmée cette année. L’inscription sur liste d’attente donne lieu à cotisation sur d’autres zones de mouillage. Un récent Bureau AUPB préconisait de faire de même mais la gestion de cette liste est devenue beaucoup plus aisée depuis le fort ralentissement des demandes et nous maintenons aujourd’hui la gratuité

Gestion de la liste d’attente

Celle-ci suit la tendance constatée sur l’eau... La liste d’attente se réduit au point d’être trois fois moins importante aujourd’hui qu’en 2017. Des demandeurs contactés au début de l’année pour attribution ont décliné l’offre pour avoir déjà trouvé ailleurs leur bonheur. La place qui vient de se libérer et les deux places non attribuées l’an dernier pour des raisons de sécurité ont déjà été affectées au titre de la saison à venir après résolution des problèmes [Déplacement d’une unité (poste 53) et intervention à venir sur chaîne (poste 20)]. La Commission d’attribution fonctionne désormais tout au long de l’année et attribue les places dès lors qu’elle se libèrent. Elle s’est réunie trois fois cette année. Cette commission a étendu, nous l’avons dit, son implication à l’accompagnement des nouveaux adhérents au moment de l’équipement des mouillages et pour la réalisation des contrôles. À compter dorénavant parmi nous à la suite de la commission d’attribution anticipée, Antoine Foucaut, Gérard Grassi, Serge Pendu. Nous leur souhaitons la bienvenue. D’autres devraient nous rejoindre au cours de l’année 2020. Nous savons que trois postes à nouveau se libèrent en ce début de saison.

Par ailleurs...

Directive des Affaires maritimes

Recyclage des bateaux. - information sur le site de l’APER permettant aux plaisanciers qui le souhaitent de faire déconstruire gratuitement leur navire :

L’APER se charge également de la "désimmatriculation" et de la radiation de pavillon, en collaboration avec les administrations maritimes et douanières. Les attestations et certificats constituant la preuve de la déconstruction du bateau sont alors mis à disposition du propriétaire. Les produits dans la filière de recyclage des bateaux pris en charge par l’APER sont des bateaux de plaisance ou de sport : (Les bateaux immatriculés à l’étranger ne peuvent pas être pris en charge par l’APER, seuls les bateaux soumis à l’obligation d’immatriculation en France sont concernés) Entre 2,5 m et 24 m, incluant les jet skis (VNM) ; Conçus pour la navigation maritime et en eaux intérieures ; Soumis à l’obligation d’immatriculation ou d’enregistrement (document à jour) ; Exclusions : embarcations à propulsion humaine et engins de plage (kayaks, windsurf, SUP, kitesurf, pédalos etc.) Le demandeur a le choix entre trois options pour le transport de son bateau jusqu’au centre de déconstruction : 1- Réaliser le transport par ses propres moyens 2- Faire appel à un transporteur tiers de son choix 3- Demander un devis de transport au centre de traitement choisi si celui-ci propose ce service Dans tous les cas, la charge de ce transport incombera au demandeur et pas à l’APER.

Bilan financier

L’activité du trésorier s’est beaucoup cantonné à relancer les retardataires dans le paiement de leur cotisation. Une tâche pas très agréable, faut-il le préciser ?

Redevance annuelle / 5 180,00 € Cotisations perçues / 7 613,00 € Assurances asso / 199.12 € Assurances barge / 71.67 € Petit matériel /(Meuleuse, disques) 343.98 € Intervention plongeurs / (Mesure de distance et de poids) /150,00 €

Les comptes sont à l’équilibre sans recours à d’éventuelles subventions.

4. Perspectives 2020

Entretien du port. Samedi 16 mai 2020

Restauration de la petite cabane noire. Constitution d’une équipe.

Accueil d’une flottille Brest 2020 le 13 juillet 2020. On ignore encore laquelle. Ce sera l’occasion d’une animation sur le port et un pique-nique avec les adhérents.

Logonna’s Cup organisée par Moulin Mer avec notre soutien en bénévoles

Gestion du site / Demande de Jean-Claude Wolf à passer la main comme interlocuteur de l’hébergeur. Jean-Claude précise qu’il n’y a pas d’urgence

Bilan moral, Bilan d’activité et bilan financier approuvés à l’unanimité

La question des cabanes

La question des cabanes a fait débat au sein de l’assemblée. La convention concernant l’usage de la grande cabane au milieu du parking, notamment, est toujours en suspens. Le dossier n’a pas avancé, faute de réponse de la famille à qui le bâtiment appartient mais aussi d’une difficulté à imaginer une convention avec la municipalité à propos d’un élément du patrimoine qui ne lui appartient pas. Seul le sol est du domaine public. Qu’en serait-t- il en effet de la mise au norme du lieu pour l’accueil du public par exemple ? Comment justifier d’y apporter eau et électricité si les "murs" ne sont pas propriété publique. La petite cabane qui jouxte l’abri du marin ne pose pas ce type de problème puisqu’elle ne peut manifestement pas servir au delà de l’entrepôt de petit matériel, bouées parties à la dérive etc. Une convention a pu être passée. Le bureau de l’AUPB rappelle que le Conseil portuaire a convenu que cette cabane au milieu du parking (Doit-on d’ailleurs sur un espace en front de mer, considérer ça comme un parking ?) était plutôt un atout qu’un obstacle à la gestion de la circulation et du stationnement. Cette position devait néanmoins être agrémentée d’une amélioration de la signalisation et la possibilité d’un accès préférentiel pour les riverains, les professionnels et les usagers de la zone de mouillage. Un adhérent de l’AUPB, souhaite, si une convention devait être passée avec la mairie que soit envisagée la possibilité de réattribution de l’espace à un professionnel si le besoin advenait. Le Bureau rappelle à ce sujet que l’AUPB pouvait disposer par convention jusque il y a peu de temps de l’espace occupé aujourd’hui par un professionnel de l’hivernage. Tout dépend bien donc des termes de la convention qui est passée et si on en croit les atermoiements des uns et des autres, elle n’est pas encore passée !

Renouvellement du Conseil d’Administration

Tiers sortant 2020 : Christian Lety / Jean-Michel Mailloux / Nicolas Le Moal

Se représentent : Jean-Michel Mailloux / Nicolas Le Moal

Se présentent : Thierry Le Doeuff / Rodolphe Godreul

Jean-Michel Mailloux / Nicolas Le Moal réélus

Rodolphe Godreul, Thierry Le Doeuff, élus

Projets 2020

Entretien du Port le 16 mai

Participation à la Logonna’s Cup organisée cette année par Moulin Mer

Sortie des adhérents AUPB / Date à définir

Accueil flottille Brest 2020 / 13 juillet 2020

P.-S.

Vous trouverez ci-dessous les documents transmis par les Affaires Maritimes au moment du Conseil des mouillages.


Documents joints


PDF, 130.8 ko


PDF, 392.9 ko